L'ELECTION DE Barack OBAMA

Publié le par segnou siéwé

 
Obama, tout sourire...



Obama, bon orateur...



Obama devant la maison blanche



Obama montre le chemin...



Obama, président élu des Etats-unis.



Obama et son équipe.

 OBAMA, L'EXEMPLE ...

 

Par Segnou Siéwé 

 

Le mois prochain, le président élu des Etats-Unis d'Amerique prêtera serment et entrera en fonction.
Mercredi le 04 novembre dernier, le monde entier a assisté à l’élection du premier Noir à la présidence des Etats-Unis. « Historique ! » peut-on simplement s’exclamer en qualifiant cette victoire. Historique parce que c’est la première dans l’histoire des Etats-Unis qu’un individu issu de la minorité accède à la plus haute fonction de la hiérarchie sociale. Le monde entier a accueilli cette nouvelle à la fois avec stupéfaction et satisfaction. Mais au dela des émotions procurées par cette élection, que retenir de la victoire d’Obama ? En quoi sont élection peut aider l’Afrique, son continent d’origine ? Dans quelle mesure peut-elle servir à un pays comme le Cameroun ?

Ce qu’il faut retenir de la victoire inédite d’Obama c’est que le Noir, ou qu’il soit, doit se décomplexé et se dire : « je peux réussir si je le veux ». Autrement dit, les Noirs doivent se dire : « Yes, we can ! ». Fini l’époque où le Noir se disait qu’il ne peut être un grand parmi les grands de ce monde. Cette victoire montre aussi que les Etats-Unis ont changés et donc que le monde changera aussi en conséquence. Le regard posé sur le Noir en général et l’Africain en particulier changera.

Cependant, quant à savoir si l’élection d’Obama sera une aubaine pour le progrès de l’Afrique, nous disons qu’il ne faut pas rêver. Il est vrai que Barack Obama est Africain de part son père ; mais n’oublions pas qu’il a été élu par les Américains en fonction d’un programme politique répondant aux problèmes des Américains. D’ailleurs, que les Etats-Unis soient dirigés par un républicain ou un démocrate, la politique étrangère ne varie presque pas. Il n’a pas dit au cours de sa campagne qu’il mettra fin immédiatement à la guerre en Iraq et en Afghanistan, ni qu’il mettra fin à la grande amitié quasi inébranlable qui lie les Etats-Unis à l’Etat hébreux. Aussi, bien que l’on soit dans un régime présidentiel au Etats-Unis, il ne faudrait pas oublié que le président, quoiqu’il soit doté de pouvoirs forts, reste sous le contrôle des groupes de pression qui tirent dans l’ombre les ficelles et se souci moins du sort de l’Afrique que de l’hégémonie des Etats-Unis dans le monde.

Maintenant, pour ce qui concerne le Cameroun, en quoi la victoire de Barack Obama peut-elle nous servir ? Pour un pays comme le Cameroun, Obama est un exemple, un model à suivre pour nos hommes politiques. Dans un contexte où les politiciens sont tous des parvenus, l’exploit historique de Barack Obama vient montrer que la politique est une vocation, un sacerdoce et un sacrifice de soit au service des autres.

En effet quand on regarde le parcours de ce désormais président du pays le plus puissant du monde, on se rend compte qu’il est aux antipodes de celui des hommes politiques Camerounais. Chez nous, la politique est soit un refuge des cancres, soit un facteur de positionnement social, soit un moyen pour se faire de l’argent. Pour preuve, ce n’est qu’à l’approche des échéances électorales qu’on voit des individus se déployer sur la scène politique pour raconter n’importe quoi au peuple et solliciter son suffrage.

Or, Obama n’est pas entré en politique à l’approche des élections. Chacun l’a vu s’engagé sur la scène politique depuis sa jeunesse. Chacun l’a vu défendre des idéaux démocrates et humanitaires. Chacun l’a vu dénoncer la politique étrangère républicaine ayant causé tant de torts à l’image des Etats-Unis dans le monde. Chacun l’a vu batailler jusqu’au bout pour qu’en fin le changement advienne aux Etats-Unis. Et c’est au regard de tout ce parcours de lutte et de dévouement pour progrès de sa nation qu’il a été élu, telle une récompense.

Autrement dit, faire de la politique c’est batailler au quotidien pour le changement. C’est canaliser toutes ses énergies, tout au long de sa vie, vers un seul but : le progrès de sa patrie. L’élection à la présidence vient comme une récompense à tant d’efforts consentis que le peuple, par voie du suffrage universel, vous l'offre. Telle est la leçon que nous devons retenir de l’élection de Barack Obama, premier Noir élu à la tête des Etats-Unis. Ce n’est qu’en le prenant comme exemple et model qu’un citoyen pourra un jour réaliser le rêve camerounais.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article